Skip to content

Aqua

avril 4, 2012

Et si l’animation n’était pas réaliste mais poétique ? Si la réalité laissait place à un imaginaire doux empreint de rêveries. C’est ce qu’offre l’animation du jour. Le personnage principal, un chat, est davantage suggéré que réellement peint. La peinture, l’aquarelle, les couleurs prennent vie pour se mêler les unes aux autres et décrire les différentes scènes de l’histoire. Le petit chat perdu au milieu de l’eau va devoir apprendre à grandir afin de survivre dans un milieu hostile. Réalisé comme le serait un livre pour enfant, l’animation de Gints Zilbalodis nous emmène loin au pays des songes où le merveilleux est roi. Point de réalisme, point de détails raffinés mais des sentiments poignants et une mélodie douce qui supporte une animation qu’on se prête à regarder jusqu’au bout sans s’en rendre compte. Un autre volet de l’animation qui a tout à fait sa part dans le monde de la création.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :