Skip to content

A la découverte du Neen Art

janvier 21, 2011

Le neen art est une forme d’art apparue en 2000 et qui fait appel aux nouvelles technologies. Art du pixel, il révolutionne l’art moderne par le biais d’œuvres accessibles à tous sur la toile. Une définition proposée est « un mouvement artistique qui use et abuse de la technologie ». Fondateur du mouvement, l’artiste-peintre grec Miltos Manetas trouvait que le nom d’art contemporain ne convenait pas à cette forme d’art. Il a donc fait appel à Lexicon pour trouver un nom approprié et il a retenu Telic (littéralement « qui a un but ») et Neen.

Œuvre de Miltos Manetas : www.thankyouandywarhol.com

Concrètement, le neen art s’affiche sur la Toile et est ouvert à tous. Pas de galeries ni de musées pour cet art né de l’imagination d’artistes qui transposent leurs visions sur l’écran. Le neen art chamboule par sa nature-même les concepts usuels d’art : les œuvres sont dématérialisées, démultipliées, pour s’offrir au regard du plus grand nombre. Présentées sous forme d’URL, les œuvres de neen art peuvent être vendues jusqu’à 10 000 euros.

Et c’est tout le paradoxe du neen : l’universalité cohabite avec l’idée d’appartenance à une seule et même personne. Les Neenstars (artistes du neen art) ont une liberté totale quant à l’expression de leurs idées. Le processus de création passe par la recherche d’un nom, puis l’achat du nom de domaine correspondant afin de mettre en ligne l’animation créée. Et les œuvres se multiplient sans fil rouge : l’artiste crée une animation, la met en ligne et celle-ci poursuit sa vie numérique.

Œuvre de Rafaël Rozendaal : http://www.burningmytime.com/

Art résolument d’aujourd’hui, le neen se développe grâce aux Neenstars et Neenster (personnes qui pensent au neen). On le voit fleurir sur la Toile en créant de l’espace, un espace d’expression, car quand on part d’une page vierge sur le web, il ne s’agit pas d’une page blanche, mais bien d’une absence de tout, ce qui fait du neen art une forme de création à partir du vide. En ceci, le neen art s’oppose radicalement à l’art moderne : on part de rien. Pas de toile, pas de pinceau, pas de papier photo… L’œuvre est comme une genèse, la naissance de quelque chose à partir du néant, sans autre but qu’esthétique (contrairement au web design, par exemple, qui est fait pour habiller des sites web), même si parfois elle est interactive (comme Romanticus, l’œuvre de Mai Ueda présentée ci-dessous).

Par ailleurs, contrairement, aux photographies et peintures numériques, le neen art n’a pas vocation a être matérialisé, comme c’est souvent le cas avec des œuvres digitales. Il n’est pas rare de trouver des impressions haute qualité d’œuvres dématérialisées en vue d’une vente. Le neen art ne supporte qu’un support : le web. Ainsi, toute la poésie numérique prônée par Manetas prend son ampleur et ne déroge pas à sa nature profonde.

Œuvre de Mai Ueda : http://www.romanticus.com/

Pas étonnant, dès lors, que le neen art soit si prisé tout en étant encore mal connu du grand public. Les Neenstars sont peu nombreux (environ une douzaine), alors qu’on pourrait s’attendre à en voir des centaines, artistes balbutiant avec de vagues notions d’animation flash…

www.neenorg

www.manetas.com

www.maiueda.com

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :